Signe à capter

Hôtel Grand Amour : ''in bed with Claude Rutault''

Art & entreprise | Dans le sillage des hôtels connectés à l’art, toutes étoiles confondues, l’hôtel Grand Amour, en commandant une chambre-œuvre à Claude Rutault, propose une expérience à part : interagir avec l’œuvre.

Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ © Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist
1 / 3
Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ
© Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist

À quelques centaines de mètres de la Gare de l’Est, le Grand Amour se revendique en hôtel de quartier. Pas d’étoile, mais une ambiance « pote » orchestrée par André Saraiva, graffeur, père de Monsieur A, roi de la nuit et initiateur de l’hôtel Amour à Pigalle (premier du genre avec ce positionnement). Directeur artistique du lieu, il invite Claude Rutault, artiste défendu par la galerie Perrotin. Cette collaboration entre un créatif au plus proche du milieu de la mode et un artiste conceptuel radical assume ce grand écart qui fusionne des milieux à priori antagonistes.
Claude Rutault choisit une définition/méthode dont le protocole est une installation permanente et évolutive pour la Chambre 105. À vous de jouer met en jeu « une toile tendue sur châssis, peinte de la même couleur que le mur sur lequel elle est accrochée. Sont utilisables tous les formats disponibles dans le commerce, qu’ils soient rectangulaires, carrés, ronds ou ovales. » Ainsi, les occupants de la Chambre 105 du Grand Amour deviennent-ils ses preneurs en charge en choisissant un accrochage pour les toiles laissées au sol, suivant les consignes précises données par l’artiste. Ils peuvent prendre leur installation en photo et se voient délivrer par l’hôtel un certificat d’actualisation. La proposition de Claude Rutault est de faire rentrer les utilisateurs de la chambre dans une œuvre définissant un protocole loin du décoratif.

Virginie Bertrand
Publié le 26/04/2017
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ © Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ © Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ © Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist

Vue de la Chambre 105 par Claude Rutault à l’Hôtel Grand Amour, 2017 ʺà vous de jouerʺ
© Photo : Claire Dorn / Courtesy of the Artist

« 1 / 3 » ×