Équipe

L’Observatoire de l’art contemporain fédère des consultants spécialisés en art contemporain et prospective, marché de l’art, sociologie des tendances, intelligence économique appliquée à la culture, art et technologie.

Nina Rodrigues-Ely
Consultant en art contemporain et marché de l'art
Nina Rodrigues-Ely, consultant en art contemporain et marché de l’art Licenciée en Droit et diplomée de l’Ecole du Louvre (spécialité Egyptologie), Nina Rodrigues-Ely se forme sur le terrain de l’Art contemporain auprès d’acteurs et d'organisations de référence dans monde de l’art : galerie Yvon Lambert, musée Cantini, Fondation Cartier, l’artiste italien Claudio Parmiggiani.
Anticipant les profondes mutations dans l'art contemporain, elle fonde en 2006 : l’agence prospective Observatoire de l’Art Contemporain, spécialisée dans le décryptage et l’analyse des tendances de création et de marché.

Elle mène aussi une activité d'enseignement à l'INSEEC Business School, aux Beaux-Arts de Paris, l'École Spéciale d'Architecture ou l'Université Paris-Sorbonne.

Elle mène en parallèle une activité associative au sein du bureau des Amis des Beaux-Arts de Paris sous la présidence d’agnès b.

Elle est co-fondatrice du Fonds de dotation Jean-Pierre Bertrand qui a pour mission de maintenir active l’œuvre de l’artiste décédé en 2016 et de retracer le contexte de la scène artistique française des années 1970 à nos jours (depuis 2019)
Valentin Heinrich
Directeur éditorial, sociologue et consultant en intelligence économique
Valentin Heinrich, directeur éditorial, sociologue et consultant en intelligence économique Diplômé en sociologie à l’Université Paris-Sorbonne, il développe un intérêt pour l’art contemporain et son analyse au cours de son année de Master en anthropologie et histoire de l'art à la Chinese University of Hong-Kong où il travaille sur le nationalisme et le localisme sous le prisme de la création. Il obtient le titre de consultant en intelligence économique auprès de l’École européenne d’intelligence économique de Versailles, avec laquelle il développe le champ de la recherche open-source dans la sphère culturelle et spécifiquement sur le marché de l’art en Afrique. Après plusieurs années de collaborations avec l’Observatoire de l’Art Contemporain, il reprend sa direction éditoriale en janvier 2020 pour transformer la ligne et créer de nouvelles rubriques orientées vers sciences humaines et sociales. Il mène en parallèle un projet de recherche sur les tiers-lieux et habitats alternatifs au Portugal et à travers Europe.
Vincent Kozsilovics
Exploitation des réseaux digitaux, gestion des données et statistiques
Vincent Kozsilovics, exploitation des réseaux digitaux, gestion des données et statistiques Passionné des nouvelles technologies de l'information et de la communication ainsi que des nouveaux modes de diffusion artistique, Vincent Kozsilovics a suivi des études de mathématiques appliquées à l'université Paris VI. Il poursuit depuis une formation académique dans l'art contemporain qu'il parfait auprès de Nina Rodrigues-Ely. Sa tache au sein de l'Observatoire de l'art contemporain : utiliser sa maitrise des NTIC pour activer des interactions sociales entre différentes entités grâce à l'exploitation des médias communautaires.
Adelie de Soumagnat
Gestion de projets culturels, édition, rédaction
Adelie de Soumagnat, gestion de projets culturels, édition, rédaction Diplômée de SOAS à Londres et de Sciences Po Paris, Adélie de Soumagnat vit depuis 10 ans entre la France et le Kenya où elle travaille dans les milieux associatifs et culturels. Elle a notamment travaillé dans le domaine de l'art contemporain africain au sein du fond de dotation African Artists for Development, pour lequel elle a collaboré à l’exposition itinérante Lumières d’Afriques en 2015. Elle a plus récemment contribué à l’écriture du livre What People Wear in Kenya, publié en 2019 chez Kodoji Press et a travaillé pour la biennale de création contemporaine européenne Manifesta à Marseille. 
Virginie Bertrand
Virginie Bertrand, Sa spécificité: réfléchir et agir sur l'image des marques avec une approche transversale et multi-canal au sein de laquelle l'art s'intègre comme source de contenu. Elle a enseigné la Stratégie de communication & marketing du marché de l'art à l'INSEEC de 2012 à 2014.
Pauline Lisowski
Critique d'art et chargé de rédaction
Pauline Lisowski, critique d’art et chargé de rédaction Après un diplôme national d’art plastique à l’école nationale supérieure d’art de Nancy, deux années d’études à l’école du paysage de Blois, un master 1 en esthétique et science de l’art et un master 2 Projets Culturels dans l’espace public, Pauline Lisowski a d’abord créé un blog d’actualité critique sur l’art contemporain, le corridor de l’art.
Elle publie régulièrement dans diverses revues en ligne dédiées à l’art contemporain (Inferno, Point Contemporain, BoumBang, Transverse, toutelaculture.com, la critique.org, TK-21, AAAR, The Steidz) ainsi que dans des revues papier, Artension, Garden Lab, Art Press, entre autres. Parallèlement, elle écrit des textes pour des artistes, dans des catalogues et sur leur site internet.
Elle est membre du jury de l'action solidaire Planète Art Solidaire, coordonnée par Art of Change 21.
Maud Maffei
Maud Maffei, Maud Maffei est artiste diplômée de la Villa Arson (DNSEP, 2010) et docteur en histoire de l’art avec une thèse sur l’œuvre de l’artiste américain Robert Smithson, Robert Smithson et la cybernétique : langage, technologie et abstraction menée entre Paris et Berlin (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis - Freie Universität Berlin, 2016). En pratique comme en théorie, elle s’attache aux enjeux perceptuels des nouvelles technologies, aux bouleversements temporels et tactiles qu’elles induisent, traçant des ponts entre les disciplines et les périodes historiques.
Jeanette Zwingenberger
Jeanette Zwingenberger, Membre de l’AICA (International Association of Art Critics), docteur en histoire de l’art et commissaire d’expositions indépendante, Jeanette Zwingenberger a assuré de nombreux commissariat et co-commissariat comme notamment Une image peut en cacher une autre (2009-Grand Palais) ou Tous cannibales (2011- La Maison Rouge). Elle enseigne à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et auparavant au Collège International de Philosophie, Paris ainsi que dans différentes universités : Tours (F), Freiburg (CH) et University of Chicago (USA). Auteur de nombreux catalogues d’expositions de la scène internationale et de livres monographiques, elle collabore régulièrement avec Art das Kunstmagazin, artpress, Beaux-Art, l’œil et http://www.observatoire-art-contemporain.com. Depuis sa thèse sur Hans Holbein le Jeune - L’Ombre de la mort - publiée chez Parkstone (1999), elle travaille notamment sur les anamorphoses, les images en transformations et les images cachées, mais également sur l’architecture, le design avec un œil affûté sur le défrichage des nouvelles tendances.
Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version


©

×