Signe à capter

Maison Pierre Frey : instinct de communication Art

Art & entreprise | La Maison Pierre Frey, une référence de tradition française en étoffes et papiers peints depuis 1935, aborde depuis peu une action de modernisation de son image à travers des collections capsules faisant appel à l’art contemporain.

Toxic pour Pierre Frey 2015 © Pierre Frey
1 / 6
Toxic pour Pierre Frey 2015
© Pierre Frey

La Maison Frey depuis 2013 amorce de manière mimétique une action communicante par l’art à travers un principe de collections capsules imaginées par des artistes ou designers. Vincent Darré est le seul à produire une collection actualisant des cartons d’origine ; puis suivent, Mathias Kiss, l’actrice dessinatrice Louise Bourgoin et le street artiste Toxic. Ces choix conjoncturels ne montrent pas de stratégie particulière, sinon faire appel à des personnalités en vue du moment ou des amis de la Maison. La collaboration suivante : l’illustrateur Ugo Gattoni qui vient de collaborer avec la maison Hermès, leader dans le Brand content Art & luxe. Ce type d’actions dans l’air contemporain non maîtrisée risque de produire un brouillage de l’image et d’identité de la maison.

Carlotta Montaldo
Publié le 21/05/2015
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Toxic pour Pierre Frey 2015 © Pierre Frey Mathias Kiss pour Pierre Frey 2014 © Pierre Frey Mathias Kiss pour Pierre Frey 2014 © Pierre Frey Louise Bourgoin pour Pierre Frey 20014 © Pierre Frey Louise Bourgoin pour Pierre Frey 20014 © Pierre Frey Vincent Darré pour Pierre Frey 2013 © Pierre Frey

Toxic pour Pierre Frey 2015
© Pierre Frey

« 1 / 6 » ×