Signe à capter

Salvator Mundi : Christie’s amplifie le marketing de l’exceptionnel

Marché de l'art | Lors de sa vacation Post-War & Contemporary Art du 15 novembre 2017, Christie’s réalise l’un des meilleurs résultats de son histoire; Salvator Mundi de Leonardo da Vinci y est incrusté parmi des œuvres contemporaines ou historiques de la culture occidentale. Orchestrée par le duo jeune génération Alex Rotter et Loic Gouzer, cette vente innove par une pratique marketing inédite.

Déroulement de la vente Post-War & Contemporary Art de Christie’s le 15 novembre 2017 © Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images North America/AFP
Déroulement de la vente Post-War & Contemporary Art de Christie’s le 15 novembre 2017
© Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images North America/AFP

La vacation Post-War & Contemporary Art totalise 49 lots vendus sur 58 (16% d’invendus) pour un total de 785.9 millions $.
À l’origine d’un tel résultat, le Salvator Mundi - lot 9B - adjugé 450.3 millions $ (frais compris) qui concentre à lui seul 57% du chiffre global de la vente.
Ce tableau, authentifié en 2011, fascine le monde entier toutes catégories sociales et générations confondues par son message « Le christ sauve le monde » , son épopée, sa rareté (16 tableaux de Léonardo à ce jour comptabilisés sur la planète).
On constate que la seule présence de ce tableau légendaire dynamise les autres résultats. À titre de comparaison, pour un nombre de lots identique, la vacation Post-War & Contemporary Art 2016 affiche un total de 276.2 millions $.
Par ailleurs, bien qu’inférieur au record de la vacation de novembre 2014 (852.8 millions $ pour 75 lots), Christie’s s’impose largement devant Sotheby’s sur le même segment. Sans comptabiliser le résultat du Leonardo da Vinci, Christie’s réalise un résultat partiel de 335.6 millions pour 57 lots contre un total de 310.2 millions $ pour 72 lots lors de Contemporary Art Evening Auction 2017 de Sotheby’s.

En dehors de l’ampleur médiatique autour du tableau star, l’ensemble de la vente se construit sur une majorité d’artistes américains iconiques (42 sur 48), issus des mouvements qui font l’histoire de l’art américain : Expressionnisme abstrait, Pop Art, Urban Art. Malgré le ravalement du Basquiat Il Duce, 1982 - lot 10B - estimée entre 25 et 35 millions $, on dénombre 44 adjudications supérieures au million $, dont 9 supérieures à 10 millions $.

Parmi les records, deux pièces de 1er marché figurent au côté de Lava, 1960 de Hans Hofmann adjugée 8.862.500 $ (est. 4.000.000 / 6.000.000) :  
- l’œuvre Still Life with Wedding Portrait, 2015 de Kerry James Marshall, artiste proche des problématiques liées aux Afro-Américains, vendue 5.037.500 $ (est. 1.000.000 / 1.500.000) ;
- l’installation exposée au Brooklyn Museum fin 2016 My Room is Another Fish Bowl, 2016 du français Philippe Parreno cédée pour 516.000$ (est. 250.000 / 350.000). 

Cette vente historique suit de très près des changements au sein de la maison Christie’s amorcés au début de l’année 2017; notamment la nomination le 1er janvier 2017 de Guillaume Cerruti au poste de Directeur général et la prise de fonction en mai 2017 du tandem Alex Rotter (arrivé chez Christie’s en mars 2017 après 16 ans chez Sotheby’s) et Loic Gouzer (déjà responsable de la vente du Picasso Les femmes d’Alger, Version O pour 179.2 millions $ en mai 2015) comme têtes pensantes du département d’art d’après-guerre et contemporain. À suivre.

Vincent Kozsilovics / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 25/11/2017
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Déroulement de la vente Post-War & Contemporary Art de Christie's le 15 novembre 2017 © Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images North America/AFP

Déroulement de la vente Post-War & Contemporary Art de Christie’s le 15 novembre 2017
© Eduardo Munoz Alvarez/Getty Images North America/AFP

×