Signe à capter

Qatar, une stratégie d'influence

Marché de l'art | Après le Japon en 2012 et le Royaume-Uni en 2013, Qatar Brazil 2014 s’inscrit dans la continuité d’un vaste programme d’échanges culturels et économiques tissés par le Qatar en Asie, Europe, Amérique latine... Une stratégie d’influence dans laquelle le Qatar Museum Authority et son budget annuel estimé à $1billion joue un rôle central : parrainage de grandes expositions telles que celles de Takashi Murakami au Château de Versailles et Damien Hirst à la Tate Modern. Cette institution, maillon central du projet Qatar National Vision 2030 positionne sa directrice Sheikha Al-Mayassa à la cime du marché international : couronnée « Qatar’s culture Queen » par The Economist en 2012, ArtReview la consacre personnalité la plus influente de son Top 100 en 2013 alors qu’elle occupait la 91e place du classement en 2011. Une progression fulgurante.

Sheikha Al-Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani, directrice du QMA et pesonnalité la plus influente du monde de l’art en 2013 selon Art Review © DR
Sheikha Al-Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani, directrice du QMA et pesonnalité la plus influente du monde de l’art en 2013 selon Art Review
© DR

Vincent Kozsilovics
Publié le 11/04/2014
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Sheikha Al-Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani, directrice du QMA et pesonnalité la plus influente du monde de l’art en 2013 selon Art Review © DR

Sheikha Al-Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al-Thani, directrice du QMA et pesonnalité la plus influente du monde de l’art en 2013 selon Art Review
© DR

×