Analyse à décoder

Les clés pour comprendre l’art contemporain en Corée du Sud et ses enjeux

Analyse à décoderArt contemporain | Saisir la spécificité de la création propre à la Corée du Sud revient à questionner un imaginaire dans un va-et-vient symbiotique entre l’histoire et la géographie, la culture et l’économie, la tradition et l’ultra-modernité, l’immanence et la diversité. Trois principes-clés pour comprendre l’art coréen actuel et ses enjeux.

Vue de l’exposition “Lee Ufan, Versailles”, Château de Versailles, 2014 © Lee Ufan  Photo. Tadzio Courtesy the artist, kamel mennour, Paris and Pace, New York
1 / 14
Vue de l’exposition “Lee Ufan, Versailles”, Château de Versailles, 2014
© Lee Ufan Photo. Tadzio Courtesy the artist, kamel mennour, Paris and Pace, New York

Résilience identitaire

L’art coréen actuel est agrégé à son histoire, sa géographie, sa politique. Quand la démocratie arrive en 1987 avec l’adoption d’une nouvelle constitution après le soulèvement populaire mené par les étudiants, le pays s’affranchit de manière fulgurante de 40 ans de régimes dictatoriaux, de sa longue période de colonisation par le Japon (1905-45), d’avoir été le coeur des enjeux de la guerre froide entre les Blocs est-ouest qui amène au partage du territoire : le nord dominé par Moscou, le sud par Washington. La cicatrice formée par la zone frontalière entre les deux Corées transforme la partie Sud en un espace politiquement insulaire, exprimant une capacité étonnante à se remodeler sur des […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Vue de l’exposition “Lee Ufan, Versailles”, Château de Versailles, 2014 © Lee Ufan  Photo. Tadzio Courtesy the artist, kamel mennour, Paris and Pace, New York Leeum, Samsung Museum of Art © Tous droits réservés Vue de la Hyundai Gallery © From artnet.com Données géographiques © DR Nam Kwan, Untitled, 1966 © Courtesy of Galerie Sabine Vazieux Installation view of solo exhibition, “Allusion“, Gallery Simon, 2013 © Courtesy Gallery Simon Choi Jeong Hwa, KABBALA, Daegu Art Museum, Daegu, Korea © Image courtesy of Daegu Art Museum Lee Kun Yong, The Method of Drawing 76-3-08-01(For Women), 2008 © Courtesy of the artist & the UM Gallery Heryun Kim, Six Lillies (Series), 2015 from the exhibition ‘Sphères 8’, GALLERIA CONTINUA / Les Moulins, France, 2015 © Courtesy Heryum Kim and 313 ART PROJECT, Seoul, Korea - Photo Oak Taylor-Smith Installation view of Nam June Paik exhibition ’When He was in Seoul’ at the Hyundai Gallery © Courtesy Hyundai Gallery Installation view of Towards an island, 2012 at Daegu Art Museum © Courtesy Daegu Art Museum ’Dansaekhwa and Minimalism’ Installation view, 2016 at Blum & Poe, Los Angeles © Courtesy Blum & Poe Gallery, Photo: Joshua White ’Ecriture (描法) 1967-1981’, Park Seo-Bo : Curated by Katharine Kostyál © The artist. Photo © White Cube (George Darrell) Parvis de la Biennale de Gwangju - Corée du Sud © DR

Vue de l’exposition “Lee Ufan, Versailles”, Château de Versailles, 2014
© Lee Ufan Photo. Tadzio Courtesy the artist, kamel mennour, Paris and Pace, New York

« 1 / 14 » ×


©

×