Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur Instagram

Tendance à suivre

L'Esprit universaliste à la biennale de Venise 2009

Art contemporain | A Venise, le commissaire suédois Daniel Birmbaum fait émerger une vision universaliste d’un monde en mutation.

Grazia Toderi © DR
Grazia Toderi
© DR

Fare mondi (Faire les mondes), se positionne à contre courant des effets médiatiques du marché de l’art. l’exposition invoque le recours à la poésie, à l’utopie nécessaire à toute invention et à la mise en avant du processus de création des artistes. Est appelée une partie de lavant-garde historique mondiale, le roumain Cadéré, les brésiliens Lygia Pape et Cild Meireles, la poésie japonaise avec Gutaï et Yoko Ono, le suédois Jan Hafström ou encore l’italien Pistoletto A côté de ces figures tutélaires se déploie une jeune génération venue de tous horizons qui architecture, met en réseaux, tisse des liens universels par delà le principe d’identité. On peut ainsi explorer un kaléidoscope de mondes différents : les jeux de tension de l’installation du chinois Jianxi Chin, dinquiétants théâtres intimes à travers le film de l’israélienne Keren Cyter, les méandres du processus mental de la française Dominique Gonzales Fœrster jusquaux visions spatiales et métaphoriques de l’italienne Grazia Toderi...

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 20/09/2009
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Grazia Toderi © DR

Grazia Toderi
© DR

×