Signe à capter

Hauser & Wirth, le new deal local/global

Marché de l'art | Appartenant à la haute sphère des méga-galeries du marché global, Hauser & Wirth organisée autour d’un réseau de galeries à Zurich, Londres et New York ouvre un nouveau lieu à environ 2 h de Londres, à Somerset.

Louise Bourgeois, Spider, 1994 © Hauser & Wirth
1 / 2
Louise Bourgeois, Spider, 1994
© Hauser & Wirth

Elle définit et précise un concept de galerie en zone rurale déjà inauguré par la galerie Continua à San Gimignano en Toscane et aux Moulins proche de Paris. Une fabrique de malt du 18è au cœur d’un terroir est réhabilitée en un complexe actif comprenant des espaces d’exposition, un parc, un restaurant, des résidences d’artiste. Au-delà du principe d’exposition, les œuvres sont mises en situation dans l’habitat comme le wall painting de Guillermo Kuitca pour la salle à manger ou l’hypnotique installation vidéo de Pipilotti Rist pour le salon, ou encore les « Meat portraits » , photographies radicales d’Alex van Gelder dans le restaurant... Ce hub créatif développe des zones de proximité et d’intimité entre acheteurs et artistes, un new deal local/global.

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 20/07/2014
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Louise Bourgeois, Spider, 1994 © Hauser & Wirth Copyright Hauser & Wirth © DR

Louise Bourgeois, Spider, 1994
© Hauser & Wirth

« 1 / 2 » ×