L'activité

Domaine de Pierredon - Claudio Parmiggiani

Commissariat- Gestion de commande faite à un artiste | A l’occasion du festival a-part 2012 - section « Incontro » - Claudio Parmiggiani conçoit une œuvre permanente dans la nature, « Luce, Luce, Luce » , à l’abbaye de Pierredon, un domaine privé viticole au cœur des Alpilles.

Luce, Luce, Luce, 2012, réalisé à l’occasion du festival a-part, Domaine de Pierredon, Photo : Lucio Rossi © Lucio Rossi
1 / 7
Luce, Luce, Luce, 2012, réalisé à l’occasion du festival a-part, Domaine de Pierredon, Photo : Lucio Rossi
© Lucio Rossi

Claudio Parmiggiani a été invité dans le cadre du festival a-part à rencontrer la propriétaires du domaine pour qu’il intervienne dans ce site exceptionnel.
Il se produit alors une rencontre avec un lieu dans une nature immémoriale, silencieuse et secrète. D’une petite colline qui ressemble à une architecture antique, naît la vision d’une œuvre s’élevant entre la terre et le ciel, une apparition immatérielle...
Comment accéder à un espace d’une autre dimension sinon par une échelle s’élançant vers le ciel, à l’image d’une petite icône conservée dans le monastère Sainte Catherine du Mont Sinaï.
Une échelle poétique « accrochée au ciel qui permettrait de voir ou finit l’infini ».
La vision prend le corps de l’œuvre au cours d’un long travail de conception sur le terrain, de visites répétées, de recherches des justes proportions compte tenu d’une illusion optique générée par le paysage des Alpilles : une hauteur de 10 m, une très mince largeur de 39 cm se réduisant vers le haut jusqu’à 24,5 cm.
Sa réalisation engage une prouesse technique pour être au plus proche d’une sensation d’immatérialité. Claudio Parmiggiani l’envisage comme une présence vitale émergeant de la colline, enracinée dans les stratifications de la pierre. Une échelle métaphysique qui se nourrit de l’histoire du lieu, de son atmosphère, de sa terre, de la végétation, de l’eau, de la vigne, d’un champ de lavande.
 » Luce, luce, luce » se confond avec les éléments, les rayons de soleil, la profondeur de la lune, le cycle des saisons.

Nina Rodrigues-Ely a géré la fabrication de l’œuvre et le commissariat de la section « Incontro » dédié à Claudio Parmiggiani à l’occasion du festival a-part 2012.

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Luce, Luce, Luce, 2012, réalisé à l’occasion du festival a-part, Domaine de Pierredon, Photo : Lucio Rossi © Lucio Rossi Claudio Parmiggiani, “Luce, Luce, Luce“, 2012, oeuvre réalisée à l’occasion du festival a-part 2012,  Domaine de Pierredon © Lucio Rossi “Luce, Luce, Luce“, 2012, Domaine de Pierredon © Photo: Lucio Rossi “Luce, Luce, Luce“, 2012, Domaine de Pierredon © Photo: Lucio Rossi “ Luce,Luce, Luce“, 2012, Domaine de Pierredon © Photo: Lucio Rossi “ Luce,Luce, Luce“, 2012, Domaine de Pierredon © Photo: Lucio Rossi “ Luce,Luce, Luce“, 2012, Domaine de Pierredon © Photo: Lucio Rossi

Luce, Luce, Luce, 2012, réalisé à l’occasion du festival a-part, Domaine de Pierredon, Photo : Lucio Rossi
© Lucio Rossi

« 1 / 7 » ×