Register | Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur Instagram |

Trend in sight

Oscar Murillo, tendance marché

Art Market | (Being Translated) Sur le second semestre de l’année 2013, l’artiste colombien Oscar Murillo voit la valeur de ses œuvres sur le second marché s’envisager avec un zéro supplémentaire. À l’origine de cette ascension fulgurante, un brusque phénomène spéculatif qui se traduit dès l’année suivante par une dégradation constante de la valeur de ses œuvres sur le marché des ventes publiques.

Oscar Murillo © Photo: Gerard Julien/AFP/Getty Images
Oscar Murillo
© Photo: Gerard Julien/AFP/Getty Images

En 2013, l’ensemble des lots signés Oscar Murillo est vendu aux enchères pour un montant total de 4.853.942$ (est. 1.103.663 - 1.613.264$). Hormis pour la toile Let me be (2011), les 23 lots sont tous adjugés au-dessus des estimations avec en tête de file les œuvres Untitled (Drawings off the wall) (2011) et ‘’Untitled’’ (2011) respectivement vendues pour 401.000$ (30.000 - 40.000$) chez Phillips New York et 389.199$ (30.660 - 45.991$) chez Christie’s Londres. Au cours de cette année exceptionnelle dans la jeune carrière de l’artiste, 80% des ventes dépassent les 100.000$ alors que la majorité des lots dispose d’estimations à 5 chiffres (20/24).

Pourtant, au fil des années suivantes, un nouveau paradigme émerge : un nombre d’œuvres de plus en plus faible parcourent les enchères, le taux de ravalement est en nette progression et l’on relève une perte de valeur irréfutable.

- Au cours de l’année 2014, 31 lots sont passés aux enchères engendrant une somme totale avoisinant les 3.7 millions de dollars (est. 1.970.412 - 2.859.771$). Les premiers ravalements apparaissent - deux œuvres invendues, dont Touch me with your greasy hands datée de 2012 (est. 150.000 et 200.000$) - et l’on constate des adjudications inférieures aux estimations - la peinture Dark Americano vendue 245.000$ (est. 300.000 - 500.000$).

- Cette tendance à la baisse se confirme en 2015 où seules 14 des 20 œuvres trouvent acheteurs pour un volume de vente total de 3.031.861$ (est. 2.043.907 - 2.991.982$) - 6 lots invendus, soit 30q%. Malgré quelques adjudications records telles que Untitled (2014) vendue 379.080$ (est. 154.726 - 232.090$), d’autres subissent un ravalement lors de leur deuxième mise aux enchères - La era de la sinceridad (2013) adjugée pour 100.530$ en 2014 est ravalée en 2015.

- En 2016, la situation se détériore fortement, en volume comme en valeur. 9 lots présentés aux enchères pour une somme totale de 519.440$, largement en dessous des espérances les moins optimistes (est. 602.822 - 842.657$). Plus de 30% des lots sont ravalés et seules les œuvres aux estimations les plus faibles bénéficient d’un prix de vente supérieur aux attentes - Untitled (2009) adjugée pour 14.147$ (est. 7.545 - 10.060$) et Number 11 (2012) vendue 58.154$ (est. 26.585 - 39.877$).

Vincent Kozsilovics
Publié le 25/04/2017
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Read also

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactSearch

Version française

Oscar Murillo © Photo: Gerard Julien/AFP/Getty Images

Oscar Murillo
© Photo: Gerard Julien/AFP/Getty Images

×