Tendance à suivre

2000-2020 : Bilan sur les mutations dans le marché de l’art

Marché de l'art | En vingt ans, les systèmes de marché se sont structurellement transformés dans le contexte des grandes mutations de la mondialisation ; le marché global de l’art s’est construit sur un afflux de liquidités sans précédent, et encore aujourd’hui, il bénéficie des incertitudes économiques liées à la pandémie.

Sans titre © DR
© DR

Premier marché, second marché, marché organique, marché manipulé

En vingt ans, le marché de l’art est devenu une architecture complexe faisant voler en éclat les caractéristiques des marchés primaire et secondaire. Aujourd’hui la mécanique de la cote d’un artiste vivant ou décédé se positionne sur un marché organique ou un marché manipulé.

Le premier marché se définit comme le terrain où se développe naturellement la cote d’un artiste vivant par le biais de stratégies de promotion mises en place par la galerie ; celle-ci étant censée accompagner sa carrière sur du long terme : expositions, réseau de collectionneurs, réseau institutionnel, réseau international, foires, éditions, etc. Le (…)

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Liens externes

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Sans titre © DR

Sans titre
© DR

×


©

×