Tendance à suivre

Et si l’artiste devenait lui aussi un commanditaire ?

Art contemporain | Le marché de l’art a évolué vers un écosystème complexe en perpétuel mouvement, terriblement anxiogène pour les artistes qui mettent en place les moyens pour s’affranchir des systèmes de marché influencés par les interactions des mondes de l’entreprise, du luxe, de la finance ou de la géopolitique  : de plus en plus d’artistes de notoriété internationale créent de leur vivant une fondation ou un lieu fondamental pour préserver l’esprit de leur œuvre, affirmer une position ou une idéologie.

Barjac, vue des Tours © Copyright : Anselm Kiefer Photo : Charles Duprat
Barjac, vue des Tours
© Copyright : Anselm Kiefer Photo : Charles Duprat

On peut en mesurer les enjeux à travers certaines fondations d’artistes aujourd’hui disparus ; la fondation créée par Vasarely en 1971 à Aix-en-Provence, celle conçue par Alberto Burri en 1978 à Citta di Castello ou la (…)

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Liens externes

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Barjac, vue des Tours © Copyright : Anselm Kiefer Photo : Charles Duprat

Barjac, vue des Tours
© Copyright : Anselm Kiefer Photo : Charles Duprat

×


©

×