Tendance à suivre

Art & Charité – une synergie si parfaite

Art & entreprise | En parallèle de leurs activités commerciales, on observe une multiplication des actions philanthropiques associant les marques de luxe à l’art et aux ventes caritatives. Ces actions, ponctuelles ou régulières, répondent à de véritables stratégies. Les raisons d’un tel rapprochement sont multiples, tant pour les maisons de luxe dont l’image est valorisée par des convictions éthiques et morales que pour les organisations caritatives qui bénéficient de l’aura et du réseau international de la marque. Focus sur la Fondation Louis Vuitton.

Vente aux enchères menée par Alexandre Millon lors de la première édition de recto/verso en 2015 © Mehdi-Ouridjel
1 / 2
Vente aux enchères menée par Alexandre Millon lors de la première édition de recto/verso en 2015
© Mehdi-Ouridjel

En juin 2018, la Fondation Louis Vuitton organise en partenariat avec la Maison Millon la deuxième édition de Recto-Verso, une vente de charité à l’aveugle dont les bénéfices sont de nouveau versés au Secours Populaire français. Un format unique est imposé aux artistes; les œuvres sont présentées anonymement; le nom de l’auteur n’est dévoilé qu’au terme des enchères. Le même prix de départ pour tous (150 € en 2015 et 300 € en 2018) ainsi que la participation de stars reconnues - Takashi Murakami, Jeff Koons, Franck Gehri, Pierre Soulages - aux côtés d’artistes débutants stimulent les achats. Ainsi A filed of flower Seen from the Stairs to Heaven de Takashi Murakami atteint 55.000 € et Jonny’s memories de Robert Longo part pour 30.000 € en juin dernier. Au total, la campagne permet de récolter 305.000 € pour une centaine de lots vendus, contre 225.530 € pour un peu plus de 200 œuvres en 2015. Notons un effet spéculatif avec un lot de Pierre Soulages vendu lors de la première édition pour 26.000 € puis revendu en décembre 2017 pour 162.500 € lors de la vente Art Contemporain / jour chez Sotheby’s.

En 2016, la Fondation Louis Vuitton accueille la 5e édition de “‘The Art of Giving’ Love Ball” qui réunit des personnalités influentes du monde du luxe, les acteurs du marché de l’art et les grands comptes invités et fidélisés par les marques. Ce gala de charité est ponctué par une vente aux enchères caritative dirigée par Sotheby’s. 15 lots sont présentés aux enchères, parmi lesquels des signatures d’artistes majeurs tels que Olafur Eliasson, Daniel Buren, Bernar Venet, Yan Pei-Ming, Chiharu Shiota et Robert Longo. Des pièces d’art contemporain, mais également des « expériences exceptionnelles » telles que la visite de l’atelier de Frank Gehry permettent de récolter 3,9€ millions au profit de la fondation Naked Hearts, l’organisation caritative créée par le mannequin Natalia Vodianova, compagne d’Antoine Arnault, le responsable de la communication et de l’image du groupe LVMH.

Natalia Vodianova est aussi au cœur des trois premières ventes caritatives d’art Off White, qui se déroulent chaque année depuis 2014 dans le cadre de la foire internationale d’art contemporain de Moscou « Cosmoscow ».

Synergie des réseaux et des stratégies Art, Luxe, Philanthropie.

Svetlana Skvortsova
Publié le 09/09/2018
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Vente aux enchères menée par Alexandre Millon lors de la première édition de recto/verso en 2015 © Mehdi-Ouridjel De gauche à droite : Sandra Nedvedskaya, Margarita Pushkina et Natalia Vodianova lors de la vente de charité Off White, Cosmoscow, le 10 septembre 2015
 © Nakedheart

Vente aux enchères menée par Alexandre Millon lors de la première édition de recto/verso en 2015
© Mehdi-Ouridjel

« 1 / 2 » ×


©

×