Tendance à suivre

Le marché online, une croissance à 2 chiffres

Marché de l'art | Publié chaque année par Hiscox en collaboration avec ArtTactic, le Online Art Market Report constitue l’une des études les plus complètes du marché de l’art en ligne. L’édition 2016 confirme la croissance à deux chiffres de ce secteur en 2015 et évalue la légitimité des modes de promotion-diffusion-transaction pour mettre en évidence les nouvelles perspectives.

Artsy sur macbook, iPad et iPhone © Artsy
Artsy sur macbook, iPad et iPhone
© Artsy

Les chiffres clés pour 2015

Évalué à $3.27 milliards, le marché en ligne enregistre une croissance de 24% par rapport à l’année 2014, avec un taux de progression en hausse de 5 points modifiant les projections pour l’année 2020 de $7.47 milliards à $9.58 milliards.
Si la part du marché online reste modeste - 5% du marché global - il est à noter que ce fait s’inscrit dans une situation de baisse de 7% du marché de l’art en 2015, passant de $68.2 à 63.8 milliards, justifiée par des ventes décevantes pour la Chine.
La nature des œuvres composant ce secteur, 87% d’entre-elles étant évaluées sous la barre des $15K, expliquerait le maintien d’une croissance à 2 chiffres pour le secteur online alors même que le contexte global s’avère négatif. Par ailleurs, on constate que les transactions portent en majorité sur les médiums « peintures et imprimés » (72%) tandis que les nouveaux médias comme l’art vidéo ou digital restent marginaux (18%).

Les places de marché online voient leur chiffre d’affaires en forte hausse :
- pour Auctionata : $90 millions en 2015, soit +165% par rapport à 2014;
- pour Christie’s LIVE : $39.1 millions, soit +11%;
- pour Saatchi Art : $12 millions, soit +36%;
- pour Invaluable et Paddle8, bien que les chiffres ne soient pas communiqués, le rapport indique un taux en hausse d’environ 60%. Toutefois, Heritage Auction communique un CA en baisse de 3.5% par rapport à l’année précédente (de $356.6 à $344 millions).

Le marché online de plus en plus structuré autour des blockbusters

Composante inconnue des éditions précédentes, Hiscox inclut dans son rapport un TOP 40 des plateformes digitales sélectionnées et ordonnées selon les appréciations des 672 collectionneurs interrogés :
- Le classement est dominé par Christie’s LIVE et Sotheby’s BIDnow respectivement 1ere et 4e - Artsy occupe la 2e place, Artnet la 3e. Ces résultats confirment le virage digital réussi des maisons de ventes aux enchères traditionnelles.
- 37 des 40 plateformes listées sont occidentales (92.5%)  : 24 ont leur siège social domicilié sur le sol européen, 13 sont installées aux États-Unis. Dans le Top 10, on retrouve 6 sociétés états-uniennes, 2 londoniennes et 2 berlinoises - Expertissim, Drouot Live et Artsper sont les seules sociétés françaises figurant dans ce classement, respectivement au 21e, 22e et 23e rang.
- Les collectionneurs expriment une préférence marquée et en forte hausse pour les places de marchés online comme Artsy, 1stdibs, Artfinder... Ils sont 41% à avoir déclaré y faire leur achat contre 5% des sondés l’année précédente.
Par ailleurs, la floraison de nouveaux acteurs sur le secteur online entraine les plateformes à collaborer entre elles : la vente ’Input / Output’ organisée par Sotheby’s et Artsy ou le rapprochement entre Invaluable et Sotheby’s sont des exemples parmi d’autres.

Nouveaux modèles, nouveaux comportements, nouvelles stratégies

Hiscox pointe le rôle des devices mobiles (smartphones, tablettes...) dans la sphère du marché de l’art en ligne. En pourcentage du trafic total, la navigation depuis une technologie mobile occupe une part non négligeable pour plusieurs places de marché parmi celles dominantes : 48% pour Artfinder, 45% pour Invaluable, 40% pour Artsy, Artspace et 1stdibs... Tandis qu’en pourcentage des transactions totales, ces chiffres se répercutent en particulier pour Artfinder qui réalise 43% de ces enchères depuis un smartphone ou une tablette, 30% pour Artsy. En parallèle, 31% des collectionneurs interrogés déclarent être influencés par les médias sociaux dans leur achat contre 24% l’année dernière; Facebook (54%) et Instagram (48%) étant les plus utilisés.

Ce phénomène impose aux acteurs du marché de l’art en ligne d’élaborer des stratégies orientées e-commerce telles la création d’applications, la présence sur les réseaux sociaux, la création d’une version de leur site internet à l’ergonomie pensée pour les écrans de smartphones et tablettes. Si de nombreuses inquiétudes persistent, en particulier de n’avoir aucun accès direct à l’œuvre avant achat, le marché online compte des ventes importantes : Sotheby’s a ainsi vendu dans le cadre de sa collaboration avec Invaluable l’œuvre de Zao Wou Ki ’5.5.60’ en juin 2015 a un acheteur en ligne pour $3 millions.

Si le Hiscox Art Market Online Report est un outil particulièrement complet pour approcher l’importance du marché de l’art en ligne, il s’avère toutefois insuffisant à divers aspects. Le classement étant établit sur les réponses d’un panel de 672 collectionneurs provenant pour 81% d’entre eux du continent américain et européen, la représentation asiatique fait défaut pour obtenir une évaluation géographique plus précise.

Vincent Kozsilovics
Publié le 25/05/2016
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Liens externes

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Artsy sur macbook, iPad et iPhone © Artsy

Artsy sur macbook, iPad et iPhone
© Artsy

×