Tendance à suivre

Les Museum Retail Art Malls d'Adrian Cheng

Art & entreprise | Adrian Cheng, jeune entrepreneur chinois diplômé d’Harvard, ancien cadre chez UBS et Goldman Sachs, développe en Chine K11, une marque de centres commerciaux ouverts sur le lifestyle qui intègrent des lieux d’art. Ce concept qu’il baptise Museum Retail Art Mall a pour objectif de faire interagir l’art et le négoce ainsi que dessiner les prémices d’une aura internationale.

Vue de l’installation Love.Sweet. Life de Choi Jeong Hwa à K11 Hong Kong © K11 Hong Kong
1 / 2
Vue de l’installation Love.Sweet. Life de Choi Jeong Hwa à K11 Hong Kong
© K11 Hong Kong

Un empire familial

Issu d’une grande famille de Hong-Kong, petit-fils de Cheng Yu Tun, fondateur de l’empire Chow Tai Fook (bonne chance) - 1er distributeur mondial de joaillerie avec 2 317 points de vente en Asie - Adrian Cheng suit les pas de son grand-père en fondant en 2008 sa propre marque K11; ce concept est focalisé sur 3 valeurs clés : Art - Nature - Personnes. Collectionneur à l’esprit créatif, le jeune milliardaire développe des initiatives où l’art est intégré au commerce de détail.

La création au cœur du commerce

La conception des Museum retail centrée autour de l’art de vivre et de la découverte, induit pour le consommateur une perte de repère du réel, un temps dilaté. Inauguré en 2009 à Hong Kong, suivie d’une 2e implantation en 2013 à Shanghai, l’architecture du bâtiment est pensée pour inscrire le visiteur dans une interaction entre les installations d’artistes et les divers réseaux commerciaux.

La création pour produire une aura internationale

En 2010, Adrian Cheng crée la K11 Art Foundation impliquée dans la promotion et le soutien de jeunes créateurs chinois. La fondation est très active au travers d’initiatives telles que la K11 Workshops, la K11 Art Village ou bien des résidences d’artistes comme le K11 Artist-in Residence Program ou le K11 Artist Klub. Plus de 30 artistes chinois ont ainsi profité de ces programmes. Par sa fondation, Adrian Cheng élargit son champ d’influence au-delà des frontières de la Chine et fait entrer son projet dans une dimension globale. En finançant l’exposition Inside China - L’intérieur du Géant, il a ainsi signé un contrat de collaboration de 3 ans avec le Palais de Tokyo. Ambitieux, il prévoit d’ouvrir d’ici 2021 une vingtaine de projets K11 dans 11 villes de Chine. Des “art-malls”, “art-offices”, “art-residencies” qui bousculent l’expérience traditionnelle de l’art dans les musées et les lieux d’exposition “à l’occidental”.

Carlotta Montaldo
Publié le 21/02/2016
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Vue de l’installation Love.Sweet. Life de Choi Jeong Hwa à K11 Hong Kong © K11 Hong Kong Grand Opening Celebration at Shanghai K11 © K11

Vue de l’installation Love.Sweet. Life de Choi Jeong Hwa à K11 Hong Kong
© K11 Hong Kong

« 1 / 2 » ×