Tendance à suivre

Cuba : un hub création-marché-luxe

Art & entreprise | Depuis le rétablissement des relations diplomatiques avec Washington, Cuba s’ouvre au monde. Si l’art et la création étaient auparavant organisés autour de l’école des Beaux-Arts, l’île offre aujourd’hui un terrain de prédilection autant pour le marché de l’art que pour celui du luxe : le trentième anniversaire de la Biennale de La Havane cristallise un nouveau dynamisme avec l’action et l’implantation fin 2015 de la Galleria Continua soutenue par la marque de luxe Louis Vuitton.

Nouvel espace Galleria Continua à Cuba © Photo Courtesy Galleria Continua
Nouvel espace Galleria Continua à Cuba
© Photo Courtesy Galleria Continua

Conçue autour de la multiplication de micro-espaces d’exposition infiltrés dans la ville, la XIIe Biennale de La Havane est spécialement marquée par l’apport d’artistes de renommée internationale représentés par la Galleria Continua et soutenue par la marque de luxe Louis Vuitton : Daniel Buren, Michelangelo Pistoletto, Anish Kapoor, Shilpa Gupta, Nikhil Chopra ; cette initiative met en lumière les enjeux communs de marché tant pour la galerie que la maison de luxe.

En s’installant à La Havane, la Galleria Continua est la première galerie étrangère à investir le sol cubain. À l’instar de ses espaces à San Gimignano, Beijing, Les Moulins et Paris, c’est une nouvelle fois un lieu atypique qui a été privilégié - un ancien cinéma du quartier chinois de la capitale cubaine. Par ailleurs, la galerie s’est ouverte sur une exposition réunissant de jeunes artistes exclusivement locaux comme Alejandro Campins, Elizabeth Cervino, José Yaque... Quant à la présence de Louis Vuitton, elle peut se justifier par les affinités de la marque pour les marchés émergents; la maison est l’une des premières entreprises de luxe à s’être implantée en Corée, en Chine, en Mongolie et au Kazakhstan.

Sa position géographique entre les deux Amériques et l’assouplissement de l’embargo américain font de Cuba une plateforme à fort potentiel. Les réseaux tissés entre le gouvernement par le biais de la Biennale, la Galleria Continua et Louis Vuitton formalisent un cas typique de la Théorie des jeux; trois identités poursuivant des objectifs distincts dont la collaboration autour de l’art et l’expérientiel produit un schéma profitable à tous.

Carlotta Montaldo / Vincent Kozsilovics
Publié le 28/01/2016
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Nouvel espace Galleria Continua à Cuba © Photo Courtesy Galleria Continua

Nouvel espace Galleria Continua à Cuba
© Photo Courtesy Galleria Continua

×