Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur Instagram

Tendance à suivre

Ai Weiwei, artiste-avatar

Art contemporain | Prophète contemporain dont l’activisme politique subjugue les sociétés occidentales, Ai Weiwei multiplie les projets malgré son interdiction de sortir de Chine. Par de là sa maîtrise des médias sociaux, composante essentielle d’une visibilité sans frontières et d’une audience illimitée, l’artiste devient son avatar et imprègne toutes les données de communication possibles. Entrez dans une logique tentaculaire.

Ai Weiwei avec la rockstar Zuoxiao Zuzhou dans l’ascenseur, placé en garde à vue par la police, Sichuan, Chine, août 2009 © Ai Weiwei
1 / 11
Ai Weiwei avec la rockstar Zuoxiao Zuzhou dans l’ascenseur, placé en garde à vue par la police, Sichuan, Chine, août 2009
© Ai Weiwei

L’exposition rétrospective de Ai Weiwei, Evidence, qui débute en avril 2014 au Martin-Gropius-Bau à Berlin marque une étape dans la longue liste d’expositions en occident à la fois par son gigantisme (18 salles et 3.000 m2) et par le fait que l’artiste, pourtant absent, y est omniprésent. Parmi les œuvres et installations spécialement conçues pour cet événement, des dioramas à échelle réelle de sa détention en Chine; cette reconstruction en fibre de verre, en volume, présentée à la Biennale de Venise 2013 et au Brooklyn Museum modélisant dans le détail les 81 journées de son emprisonnement (scènes d’interrogatoire, son quotidien dans la cellule...).
Ai Weiwei s’associe encore à deux projets significatifs et participatifs : 1° Dans le premier, il prête son image à un court-métrage réalisé par Jason Wishnow, The Sand Storm, en occupant le rôle principal. Mis en ligne sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, le film rassemble les premiers 33k$ nécessaires à son financement en seulement 3 jours à la place des 33 prévus. 2° Il collabore avec Olafur Eliasson pour Moon by Ai Weiwei & Olafur Eliasson. Dévoilé lors d’une des Falling Walls Conference 2013, ce projet consiste en une œuvre digitale, une lune virtuelle incarnée dans un website où les internautes peuvent s’y exprimer par le dessin, les mots. Ouvert aux partages sur les réseaux sociaux, Moon rassemble à ce jour plus de 60 000 créations.
Il est intéressant de constater que l’organisation qui se développe autour de Aï Weiwei intègre avec virtuosité la maîtrise de toutes les composantes du réel au virtuel, réalisation d’exposition, logistique, communication et stratégie digitale entrainant une dimension virale à chacune de ses actions, Twitter étant son média de prédilection. Alors que son compte personnel rassemble environ 242k followers, des versions anglaises telles que aiww_en et aiwwenglish (respectivement 6k et 30k abonnés à ce jour) ont émergé sur la toile. Administrés par des communautés de traduction, les followers soutiennent l’artiste en véhiculant sa pensée. Utilisant l’Internet aussi bien comme médium de création que vecteur de communication, l’artiste contamine ainsi les réseaux et produit une communication efficace par le phénomène même de son absence et plus précisément par la frustration de sa non-présence physique. Dans notre société hyperconnectée le, Ai Weiwei parvient à créer un « Je virtuel » , un avatar, une diffusion informatique de lui-même et de son image d’une puissante implacable.

Vincent Kozsilovics / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 06/04/2014
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Ai Weiwei avec la rockstar Zuoxiao Zuzhou dans l’ascenseur, placé en garde à vue par la police, Sichuan, Chine, août 2009 © Ai Weiwei Moon by Ai Weiwei & Olafur Eliasson (Source : The Creators Project) © DR Eliasson introduces Ai Weiwei at this year’s Falling Walls conference in Berlin (Source : The Creators Project) © DR Jason Wishnow, Ai Weiwei et Christopher Doyle sur le tournage de The Sand Storm © DR Ai Weiwei, S.A.C.R.E.D. (vue de ses diaromas lors de la 55e Biennale de Venise © Photo AFP Ai Weiwei, S.A.C.R.E.D. (vue de ses diaromas lors de la 55e Biennale de Venise © Photo AFP Ai Weiwei, S.A.C.R.E.D. (vue de ses diaromas lors de la 55e Biennale de Venise © Photo AFP Ai Weiwei - Stools 2014 © Ai Weiwei/Martin-Gropius-Bau. Photos © Reschke, Steffens & Kruse Ai Weiwei - Very Yao 2009-2014 © Ai Weiwei/Martin-Gropius-Bau. Photos © Mathias Vo?lzke Ai Weiwei - Diaoyu Islands 2014 © Ai Weiwei/Martin-Gropius-Bau. Photos © Mathias Volzke Ai Weiwei - Han Dynasty Vases with Auto Paint 2014 © Ai Weiwei/Martin-Gropius-Bau. Photos © Mathias Volzke

Ai Weiwei avec la rockstar Zuoxiao Zuzhou dans l’ascenseur, placé en garde à vue par la police, Sichuan, Chine, août 2009
© Ai Weiwei

« 1 / 11 » ×