Tendance à suivre

Art Paris Art Fair : Découverte et Prospective

Marché de l'art | L’édition 2014 met en évidence des tendances de création et de marché à l’air global du XXIè siècle. Les galeries ont été sélectionnées sur le marché libre pour leur travail de fond et de découverte. Elles reflètent une cartographie de la création en Europe, en Europe de l’Est, et Grande Asie : Russie, Chine, Asie du Sud Est, Australie. Cette édition marque sa différence par la concentration de ces identités, cristallise des zones de rencontre ou de perturbation entre l’Asie et l’Occident.

Sans titre © Art Paris Art Fair
© Art Paris Art Fair

Art Paris Art Fair présente des lignes de lecture à la pointe de la création et du marché prospectif de la découverte et de la redécouverte :

La Chine, changement de génération (en avant-première)

Une Chine créative se dégage à travers le secteur Promesse et des galeries historiques chinoises. On assiste à un changement de génération avec la présence d’artistes qui ont grandi avec des références occidentales et mondiales; une génération qui voyage. Inversement, du côté occidental, le regard sur la Chine et l’art chinois est encore en mode d’apprentissage. On pourra y découvrir ce qui fait la spécificité de l’esprit chinois avec une explication visuelle des problématiques propres à la Chine : l’homme dans l’environnement, un rapport spécifique à l’image et à la portée du sens, la force de la performance comme existencialisme, la tradition renouvelée, l’importance de la narration...

L’expérimentation occidentale autour de la perception, la lumière, l’expérientiel (en avant-première)

Du secteur général se dégage une grande ligne de tendance propre à l’avant-garde occidentale autour de différentes formes d’Abstraction ayant comme trame de fond la lumière et la perception : la peinture abstraite des années 50, l’Op’Art et le GRAV (Julio Le parc, Yvaral, François Morelet...), l’Art Cinétique, la question de l’Art Total (De l’anti-sculpture à l’architecture) soulevée par Jean Dewasne sont les fondements historiques de l’art digital en train de se formaliser mondialement extrêmement rapidement. Il est à noter que Art Paris Art Fair prend une position prospective avec la présentation sur la façade du Grand Palais de l’œuvre d’un pionnier de l’Art Digital en France, Miguel Chevalier : « L’origine du monde 2014 » projetée pendant cinq soirs de 19h30 à minuit.

Le design expérimental (en avant première)

Sera exploré les frontières de l’objet, sa fonction, sa forme, sa démultiplication ou son caractère unique : les œuvres siège de Florence Doléac (Galerie Jousse), l’univers de Joël Ducorroy (galerie Baudouin Lebon), les Ateliers de la Manufacture de Sèvre..

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 21/03/2014
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Sans titre © Art Paris Art Fair

Sans titre
© Art Paris Art Fair

×


©

×