Tendance à suivre

Le XXIème siècle sera-t-il "cannibale" ?

Art contemporain |  » Tous Cannibales » , une exposition conçue par Jeanette Zwingenberger pour deux fondations privées, La Maison rouge à Paris et Me Collectors Room Berlin, met en évidence un sujet « sanglant » , enfoui au plus profond de notre mémoire collective.

Wangechi Mutu, The Partician New, 2004, technique mixte sur mylar © Courtesy Galerie Zidoun
Wangechi Mutu, The Partician New, 2004, technique mixte sur mylar
© Courtesy Galerie Zidoun

Selon une approche quasi scientifique, la curatrice allemande construit son propos à travers un corpus anthropologique, historique, artistique, des artistes qui « travaillent indépendamment les uns des autres sur le concept de l’incorporation ». Ils mettent en jeux l’autre /l’étranger, le mythe, le réel, la damnation, les rituels symboliques, les contes d’enfants, des visons effroyables, la chair crue, les questions du consommable et de l’ingestion.
L’exposition s’appuie sur un article de Claude Levi-Strauss « Nous sommes tous des cannibales » paru dans La Republica (10/10/93) où il décrit le cannibalisme comme le fait de toutes les sociétés. Dans son approche élargie, l’anthropophagie est entendu comme le fait d’ingérer une substance de la même espèce. Ainsi la sexualité, l’enfantement ou l’allaitement en seraient une forme primordiale; en matière scientifique, les dons d’organes, greffes, transfusions sanguines ou hormones de croissances seraient une forme d’anthropophagie contemporaine à vocation curative.
Ce thème fort témoigne d’un imaginaire qui oscille entre frayeurs obscures, survie, source du vivant. Il est intéressant de constater qu’une jeune génération d’artistes s’en saisit, le fait émerger en cette période de profonde mutation mondiale, de destruction, de durcissement obscurantiste.
Etre ou ne pas être cannibale, telle est la question.

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 12/02/2011
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Wangechi Mutu, The Partician New, 2004, technique mixte sur mylar © Courtesy Galerie Zidoun

Wangechi Mutu, The Partician New, 2004, technique mixte sur mylar
© Courtesy Galerie Zidoun

×