Tendance à suivre

Architecture métissée pour un "effet Metz"

Art contemporain | Le Centre Pompidou de Metz s’affirme comme une curiosité architecturale dont le succès en fait une destination incontournable.

Le Centre Pompidou de Metz © DR
Le Centre Pompidou de Metz
© DR

Le pouvoir attractif de cette architecture opère et on s’achemine vers un « effet Bilbao ». L’esprit du lieu, fondé sur des jeux de combinaison, est le fruit d’une collaboration japonaise et française, Shigeru Ban et Jean de Gastines. Une structure interne géométrique qui se compose de trois longs parallélépipèdes autour d’un axe central; un toit évoquant le nomadisme (chapeau chinois, tente ou chapiteau) met l’ensemble du bâtiment en suspension ; une de ses caractéristiques étant l’inverse de l’enracinement. La combinaison des formes biomorphes, des algorithmes du toit et de la géométrie interne témoigne d’un brassage de cultures inscrites dans une mémoire universelle entre modernité et tradition. Cette architecture intelligente qui combine la géométrie à la perte de repères, la haute technologie au durable, le sédentaire au nomade nous suggère une vision d’un futur en gestation.

Manuel Fialho / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 24/09/2010
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Le Centre Pompidou de Metz © DR

Le Centre Pompidou de Metz
© DR

×