Signe à capter

Russie : quand le caritatif entrelace la politique

Art contemporain | Le livre « Entraide, un facteur de l’évolution » écrit en 1902 par le théoricien anarchiste russe Pier Kropotkine définit le concept économique de l’échange réciproque comme une tendance propre à l’humain. A la même époque, les milieux artistiques d’Europe s’en font l’écho : Willette, Luce, Vallotton, Pissarro, et d’autres contribuent à nombreuses tombolas organisées par Jean Grave par le biais de son journal Les Temps nouveaux.
Aujourd’hui, la scène artistique russe réactive ce concept qui agit comme un écosystème de résistance dans un contexte d’agitations sociales.

Lot Boris Eltsin © AlexeyNasedkin / nasedkin.livejournal.com
Lot Boris Eltsin
© AlexeyNasedkin / nasedkin.livejournal.com

Le galeriste et collectionneur Marat Gelman affirme que l’artiste contemporain est un ingénieur capable de guider et de changer des opinions à travers ses idées et ses actes, en incitant les autres aux actes.

Le soutien du monde artistique russe aux prisonniers politiques devient actif et palpable au moment de l’arrestation des membres du groupe Pussy Riot et de […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Lot Boris Eltsin © AlexeyNasedkin / nasedkin.livejournal.com

Lot Boris Eltsin
© AlexeyNasedkin / nasedkin.livejournal.com

×


©

×