Signe à capter

La collection des Rockefeller sous le marteau de Christie's : une vente caritative bat les records du marché

Marché de l'art | Les partenariats des entreprises commerciales avec le secteur non lucratif et les acteurs du marché de l’art sont aujourd’hui monnaie courante. La multiplication des ventes aux enchères d‘art caritatives durant les dernières décennies démontre une tendance du marché. La dispersion de la collection Peggy et David Rockefeller en mai 2018 est inédite, autant par sa renommée que les nombreux records de ventes atteints.

La collection de Peggy et David Rockefeller, ‘‘The Art of the Americas‘‘ - Vente du soir à New York le 9 mai 2018 © Christie’s
1 / 5
La collection de Peggy et David Rockefeller, "The Art of the Americas" - Vente du soir à New York le 9 mai 2018
© Christie’s

Après avoir voyagé à Hong Kong, Londres, Paris, Los Angeles, Beijing et Shanghai, la collection, rassemblée par David Rockefeller et son épouse Peggy Guggenheim, est mise en vente en série par Christie’s New York; 1500 lots dont de l’art antique, des impressionnistes, cubistes et expressionnistes abstraits, de la porcelaine chinoise, des monnaies, de l’art décoratif américain et des objets de meuble.

La liste de ces bénéficiaires reflète l’ampleur des intérêts et des activités des Rockefeller. Il s’agit notamment de l’Université Harvard, de Americas Society, de Council on Foreign Relations, de David Rockefeller Fund et Rockefeller Brothers Fund, de Maine Coast Heritage Trust, de l’Université Rockefeller, de Americas Farmland Trust, de Mount Desert Land and Garden Preserve et du MoMA, dont David Rockefeller joue durant sa vie un rôle important dans la formation de la collection et le soutien financier. Selon la volonté de David Rockefeller, décédé le 20 mars 2017, les fonds collectés sont attribués à ces 11 organisations, pour soutenir leurs projets culturels et d’éducation, de sciences, d’environnement et d’agriculture.

Parmi les performances de la vente figurent La fillette à la corbeille fleurie de Picasso, parti pour 115 000 000 $; Nymphéas en fleur de Monet, vendu pour un record de 84 687 500 $, Odalisque couchée aux magnolias de Matisse, acheté pour 80 750 000 $. Les rivaux de Diego Rivera, estimé initialement à 5-7 000 000 $, l’œuvre est adjugée pour 9 762 500 $. Ainsi la vente de la collection de Peggy et David Rockefeller atteint un total 832 573 469 $ pour 100% de lots vendus, et dépasse le record réalisé lors de l’autre vente d’une collection, celle de Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé, qui fait 443 millions $ en 2009.

Svetlana Skvortsova
Publié le 31/07/2018
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

La collection de Peggy et David Rockefeller, “The Art of the Americas“ - Vente du soir à New York le 9 mai 2018 © Christie’s Pablo Picasso, La Fillette à la corbeille fleurie, 1905 exposé chez Christie’s Londres © Nils Jorgensen / Shutterstock / SIPA Claude Monet, Nymphéas en fleur, 1914-1917 © Christie’s Images Ltd. 2018 via AP Henri Matisse, Odalisque couchée aux magnolias, 1923 © AP Photo Julie Jacobson Diego Rivera, The Rivals, 1931 © Christie’s via AP)

La collection de Peggy et David Rockefeller, "The Art of the Americas" - Vente du soir à New York le 9 mai 2018
© Christie’s

« 1 / 5 » ×


©

×