Signe à capter

Documenta #14 à l'heure du collectif militant

Art contemporain | Cinq ans après l’édition13 Collaps and Recovery dirigée par Carolyn Christov-Bargargiev, Adam Szymczyk s’inscrit dans ce sillage en y ajoutant une orientation militante, faisant de la Documenta 14 (2017) le terrain éclaté de réflexions prospectives sur la société en devenir, l’éducation, la force du collectif.

Cecilia Vicuña, Quipu Mapocho (2016), performance, Llolleo, Chili © Courtesy Cecilia Vicuña and England & Co. Gallery, London
1 / 11
Cecilia Vicuña, Quipu Mapocho (2016), performance, Llolleo, Chili
© Courtesy Cecilia Vicuña and England & Co. Gallery, London

Comme l’exposition internationale de la biennale de Venise Viva Arte Viva conçue par Christine Macel, Documenta 14 s’envisage résolument comme une alternative à l’influence du marché global de l’art sur la création. À travers les œuvres de 160 artistes répartis dans 82 lieux, The South as a State of Mind trace une route virtuelle du sud au nord -Athènes/Kassel- et ausculte les questions fondamentales d’avenir : la migration/la trace (Ben Russell, Ibrahim Mahama, Ganesh Haloi...), l’expérience collective (la chilienne Cecilia Vicuña, la nigérienne Otobong Nkanga...), la redéfinition des repères historiques (la sarde Maria Laï, le surréaliste français Yves Laloy...), les singularités géoculturelles (l’albanais Edi Hila, l’iraquien Hiwa K, le canadien Beau Dick, la chilienne Lorenza Bottner...). Cette édition 2017 se donne pour mission d’identifier les changements, les dérives et les traces qui font sens. Le programme curatorial intègre sans hiérarchie trois organes  : les expositions, la radiodiffusion avec Every Time a Ear Di Soun, une radio dédiée où l’imaginaire sonore prend le pas sur les images, comme acte de résistance (Cameroun, Grèce, Colombie, Liban, Brésil, Indonésie, USA, Allemagne) et la collaboration avec le magazine grec South, as a State of Mind examinant des questions de fond : violence, écologie, silence/écoute, déplacement ou possession/dépossession.
Pendant les 163 jours d’ouverture, Adam Szymczyk documente les singularités, les pratiques dissonantes ou polymorphes qui peuvent infuser de nouveaux imaginaires propres à la mondialité. Le profil qui découle de cette édition est à mettre en relation avec des mouvements militants en occident (type Podemos), qui redonnent le pouvoir à l’individu dans l’action collective ; mais aussi avec les pratiques collectives actuelles issues des laboratoires du numérique.

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 26/09/2017
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Liens externes

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Cecilia Vicuña, Quipu Mapocho (2016), performance, Llolleo, Chili © Courtesy Cecilia Vicuña and England & Co. Gallery, London Ben Russell, Good Luck, 2017, Fridericianum, Kassel, documenta 14 © Photo: Mathias Völzke Ibrahim Mahama, Check Point Prosfygika. 1934–2034. 2016–2017, 2017, performance with charcoal sacks on Syntagma Square, Athens, documenta 14 © Photo: Mathias V­ölzke Ganesh Haloi, Untitled (2016) © Courtesy Ganesh Haloi & Akar Prakar, Kolkata Otobong Nkanga, Preliminary Recipe for a Support System (2016–17) © Courtesy de l'artiste Maria Lai, installation, EMST-National Museum of Contemporary Art, Athens, documenta 14 © VG Bild-Kunst, Bonn 2017, photo: Mathias Völzke Yves Laloy, Montez (uma), 1953, Neue Galerie, Kassel, documenta 14 © VG Bild-Kunst, Bonn 2017, photo: Mathias Völzke Edi Hila, Boulevard 1–6, 2015, Torwache, Kassel, documenta 14 © Photo: Michael Nast Hiwa K, This Lemon Tastes of Apple (2011), digital video, color, sound, 13:27 min. © Courtesy Hiwa K, KOW, Berlin and prometeogallery di Ida Pisani, Milan/Lucca Beau Dick, Twenty-two masks from the series ”Atlakim”, 1990–2012 / installation, EMST-National Museum of Contemporary Art, Athens, documenta 14 © Photo: Mathias Völzke Lorenza Böttner, drawings, pastels, paintings, video, and archival materials, 1975–94, Private collection, installation, Neue Galerie, Kassel, documenta 14 © Photo: Mathias Völzke

Cecilia Vicuña, Quipu Mapocho (2016), performance, Llolleo, Chili
© Courtesy Cecilia Vicuña and England & Co. Gallery, London

« 1 / 11 » ×