Signe à capter

Julie Mehretu et El Anatsui dans la sphère spéculative

Marché de l'art | Deux figures de l’art contemporain d’Afrique, deux générations, Julie Mehretu et El Anatsui intègrent la sphère spéculative du marché de l’art avec des prix qui s’enflamment en ventes publiques. Cet effet codifié par le Africa Art Market Report en 2015 trouve son point de basculement autour de l’année 2010.

Julie Mehretu, Retopistics: A Renegade Excavation (2001), vendue 4.603.750 USD par Christie’s New York en 2013 (estimations: 1.400.000 - 1.800.000 USD) © 2007 Julie Mehretu, courtesy The Project, New York
1 / 2
Julie Mehretu, Retopistics: A Renegade Excavation (2001), vendue 4.603.750 USD par Christie’s New York en 2013 (estimations: 1.400.000 - 1.800.000 USD)
© 2007 Julie Mehretu, courtesy The Project, New York

Sur la période 2003 - 2016, 84 lots de l’artiste originaire d’Éthiopie (…)

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Julie Mehretu, Retopistics: A Renegade Excavation (2001), vendue 4.603.750 USD par Christie’s New York en 2013 (estimations: 1.400.000 - 1.800.000 USD) © 2007 Julie Mehretu, courtesy The Project, New York El Anatsui, Paths to Okro Farm, 2006 © El Anatsui. Courtesy of the artist and Ja

Julie Mehretu, Retopistics: A Renegade Excavation (2001), vendue 4.603.750 USD par Christie’s New York en 2013 (estimations: 1.400.000 - 1.800.000 USD)
© 2007 Julie Mehretu, courtesy The Project, New York

« 1 / 2 » ×


©

×