Signe à capter

La Biennale de Sharjah amplifie son influence

Art contemporain | La biennale de Sharjah créée aux Émirats arabes unis en 1993 se déploie en 2017 dans l’espace et dans le temps. Sa commissaire, la Libanaise Christine Tohme, réévalue le rôle de la biennale avec un programme pluridisciplinaire qui se déroule dans 5 villes différentes. Le format d’exposition centralisée est remis en question à travers une dynamique locale/globale revendiquée.

Amal Kenawy Non stop conversation, 2007 Padded satin covers, installation and performance Installation View  Commissioned and Produced by Sharjah Biennial 8 © Image courtesy of Sharjah Art Foundation.  Photo by Alfredo RubioDR
1 / 2
Amal Kenawy Non stop conversation, 2007 Padded satin covers, installation and performance Installation View Commissioned and Produced by Sharjah Biennial 8
© Image courtesy of Sharjah Art Foundation. Photo by Alfredo RubioDR

En 2017, la biennale de Sharjah se déploie pour la première fois à Dakar en janvier, à Sharjah en mars, Istanbul en mai, Ramallah en août et Beyrouth en octobre. Son titre Tamawuj exprimant le mouvement ondulant d’une vague, s’envisage comme une nouvelle vague reliant un esprit commun autour de quatre thématiques clés propres au vital depuis l’antiquité : Eau, Terre, Récolte, Cuisine. L’artiste Kader Attia inaugure le premier projet délocalisé à Dakar intitulé Vive l’indépendance de l’eau à travers un workshop à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD).
À travers l’ensemble de ses programmes multidisciplinaires qui irriguent ces villes du Moyen-Orient et d’Afrique, la Biennale de Sharjah se révèle un vecteur puissant de transmission des connaissances, des artistes, d’une pensée.

Carlotta Montaldo
Publié le 31/01/2017
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Amal Kenawy Non stop conversation, 2007 Padded satin covers, installation and performance Installation View  Commissioned and Produced by Sharjah Biennial 8 © Image courtesy of Sharjah Art Foundation.  Photo by Alfredo RubioDR View from the window of the major Senegalese mineral water company, Kirene, Dakar, 2016. © Kader Attia. © Sharjah Art Foundation

Amal Kenawy Non stop conversation, 2007 Padded satin covers, installation and performance Installation View Commissioned and Produced by Sharjah Biennial 8
© Image courtesy of Sharjah Art Foundation. Photo by Alfredo RubioDR

« 1 / 2 » ×