Signe à capter

Nourritures terrestres, nourritures actives

Art contemporain | Dans un contexte où la cuisine et la gastronomie s’affichent à l’ère de la création et où l’inflation d’expositions consacrées au sujet témoigne d’un intérêt générationnel, le livre ’Dinner with Jackson Pollock’ aux éditions Assouline inverse les données.

Lucia Wilcox’s beach picnic © Robyn Lea
1 / 7
Lucia Wilcox’s beach picnic
© Robyn Lea

Quand l’artiste se met aux fourneaux : la cuisine de Jackson Pollock, à quatre mains avec son épouse Lee Krasner, s’envisage dans l’intime de sa relation avec la nature, l’ingrédient, la consistance, le fluide, l’assemblage ou l’obsession du temps de cuisson. Il en ressort une approche particulière à la nourriture, une nourriture terrestre, corporelle, active ou régénérante, absorbée. Quand Pollock et sa femme partageaient une recette, ils y intégraient la manière de présenter : substance des formes et des couleurs, éclatement des contenants et contenus... en contre champ de la culture gastronomique, mécanique de précision.

Virginie Bertrand / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 05/09/2015
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Lucia Wilcox’s beach picnic © Robyn Lea Jackson and Lee’s collection of paint pigments<br>that they kept from their WPA art projects © Robyn Lea Shoes and paint in the studio © Robyn Lea Blueberry Blintzes © Robyn Lea Jackson’s Famous Spaghetti Sauce © Robyn Lea Jackson’s White Bread with local handmade preserves and butter © Robyn Lea Jackson’s Studio in High Summer, Springs © Robyn Lea

Lucia Wilcox’s beach picnic
© Robyn Lea

« 1 / 7 » ×