Signe à capter

Le Supplice en miroir

Art contemporain | L’artiste belge née en 1964 Berlinde De Bruychere qui a représenté la Belgique à la biennale de Venise en 2013 poursuit une carrière internationale.

Berlinde de Bruyckere, ’Actaeon III’, 2012 © Berlinde de Bruyckere
1 / 2
Berlinde de Bruyckere, ’Actaeon III’, 2012
© Berlinde de Bruyckere

Représentée depuis les années 2000 par des galeries de premier plan comme Hauser & Wirth, son travail fait l’objet d’une certaine fascination pour son iconographie puisant dans l’obscurantisme du Moyen Age en miroir avec l’époque actuelle. Dans le sillage de Camille Claudel ou de Louise Bourgeois, elle ajoute au champ du corps morcelé, une violence fossilisée et la persistance de la souffrance des hommes se décomposant dans la nature. Une narration de l’émotion, en empathie avec l’idée du supplice propre aux temps obscurs, réactivée et revisitée aujourd’hui.

Virginie Bertrand / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 24/02/2014
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Liens externes

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Berlinde de Bruyckere, ’Actaeon III’, 2012 © Berlinde de Bruyckere Berlinde De Bruyckere, détail 2013 © Mirjam Devriendt

Berlinde de Bruyckere, ’Actaeon III’, 2012
© Berlinde de Bruyckere

« 1 / 2 » ×