Signe à capter

Venise vogue entre ésotérisme et avant-garde

Art contemporain | Le commissaire de la 55ème biennale de Venise, Massimiliano Gioni envisage Palazzo Enciclopedico comme un voyage dans l’âme humaine, un long déroulement dans l’intimité de l’imagination, entre avant-garde et ésotérisme. Ce curateur nouvelle génération, développant des réseaux ouverts, abolit les frontières entre « insiders » et « outsiders » de l’histoire de la modernité occidentale : artistes en marge (Mauro Aurenti), artistes autodidactes d’Art Brut (Arturo Rosario Bispo) côtoient sans hiérarchie les avant-gardes retenus par l’histoire de l’art, les artistes reconnus par le marché global et ceux de la jeune génération (Camille Henrot, Lion d’argent) avec, comme socle, les présences tutélaires de Carl Gustav Jung, Rudolph Steiner et André Breton. Gioni chamboule sans conformisme les repères historiques occidentaux ; retour au degré 0, affranchi de modernité, vers une vision globale et une aspiration à inscrire les multitudes d’identité artistique contemporaines dans une histoire, à l’image de la tour de Babel ou de la Grande Bibliothèque d’Alexandrie.

Camille Henrot, ’’Grosse fatigue’’, 2013, Vidéo installation © Camille Henrot / Production : Kamel Menour
1 / 4
Camille Henrot, ’’Grosse fatigue’’, 2013, Vidéo installation
© Camille Henrot / Production : Kamel Menour

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 04/06/2013
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Camille Henrot, ’’Grosse fatigue’’, 2013, Vidéo installation © Camille Henrot / Production : Kamel Menour Aleister Crowlay et Frieda Harris, Thoth Tarot, Atu XII, 1938/40 © Ordo Templi Orientis Carl Gustav Jung,The Red Book [page 655], 1915-1959 © © 2009 Foundation of the Works of C.G. Jung, Zürich. Charles Ray,Fall '91, 1992', Mixed media, 244 x 66 x 91 cm © Private collection

Camille Henrot, ’’Grosse fatigue’’, 2013, Vidéo installation
© Camille Henrot / Production : Kamel Menour

« 1 / 4 » ×