Signe à capter

Investissement dans l'air contemporain

 | Au fil de la mondialisation, les fonds d’investissement en art se sont multipliés. Ceux fondés dans les années 90 comme Artemundi Global Fund (Javier Lumbreras) ou Weng Fine Art (Rudiger Weng) se sont organisés en institutions et ont gagné en envergure, rendements en hausse, WFA coté en bourse. Un des derniers nés, Art Vantage basé à Gibraltar, lancé mars 2012 par Serge Tiroche et Russ DeLeon à partir de la collection éponyme, inscrit une politique d’achat de 1er Marché global axée sur les artistes actuels des pays émergents/émergés : Extrême Orient, Afrique et Australie, Asie du Sud Est, Amérique du Sud Moyen Orient, Russie et Europe. Les achats sont rationalisés sur des œuvres d’artistes établis et reconnus dans leur pays d’origine, proposés par des galeries. Une échelle de valeur : le nombre de prêts à des expositions à travers le monde. Perspectives : concevoir des expositions itinérantes, apparaître en acteur incontournable. Rendements : 15% estimés. Cible : investisseurs pressés.

Ai Weiwei, Forever, 2003, 42 Bicyclettes © Metropolis Magazine
Ai Weiwei, Forever, 2003, 42 Bicyclettes
© Metropolis Magazine

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 20/01/2013
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Ai Weiwei, Forever, 2003, 42 Bicyclettes © Metropolis Magazine

Ai Weiwei, Forever, 2003, 42 Bicyclettes
© Metropolis Magazine

×