Signe à capter

Paris-Delhi-Bombay, regards croisés, visions hybrides

Art contemporain | En regard des expositions mythiques réalisées par le Centre Pompidou au cours des années 70, Paris-New-York (77,) Paris-Berlin (78) et Paris-Paris (79) qui auront su présenter les champs artistiques expérimentaux de la modernité, Paris-Delhi-Bombay exprime, sous un angle sociologique, une certaine vision de lInde contemporaine, certaines de ses aspirations. Des scènes artistiques actuelles françaises et indiennes sont ainsi juxtaposées, « carottages » de nos deux sociétés actuelles où l’on peut discerner, sur un plan formel, le début d’une hybridation.

ORLAN, Draps-peaux hybrides, 2011, oeuvre réalisée grâce au soutien de généreux donateurs et SAM Art Projects, Paris © Adagp, Paris 2011
ORLAN, Draps-peaux hybrides, 2011, oeuvre réalisée grâce au soutien de généreux donateurs et SAM Art Projects, Paris
© Adagp, Paris 2011

Nina Rodrigues-Ely
Publié le 28/07/2011
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Liens externes

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

ORLAN, Draps-peaux hybrides, 2011, oeuvre réalisée grâce au soutien de généreux donateurs et SAM Art Projects, Paris © Adagp, Paris 2011

ORLAN, Draps-peaux hybrides, 2011, oeuvre réalisée grâce au soutien de généreux donateurs et SAM Art Projects, Paris
© Adagp, Paris 2011

×