Analyse à décoder

L’impression 3D pour sauver l’industrie de la mode

Analyse à décoderArt contemporain | Depuis une dizaine d’années, l’impression 3D alliée à la recherche scientifique en textiles biodégradables permet à des créateurs de mode de repenser la production du vêtement dans un entre-deux entre prêt-à-porter et sur-mesure, un respect des matériaux et des processus d’élaboration. Ces pratiques suscitent tous les espoirs alors que l’industrie de la mode — la deuxième plus polluante de la planète — voit en quelques semaines son économie devenir obsolète. Une transformation en profondeur de l’ensemble du système de production et de son rythme se révèle urgente.

Neri Oxman - Luna’s wanderer Stratasys © Neri Oxman
Neri Oxman - Luna’s wanderer Stratasys
© Neri Oxman

Vêtements personnalisés et tissus intelligents

«  How I printed my fashion collection from home  » aime raconter la designer israélienne Danit Peleg qui en 2015 pour son diplôme de fin d’études réalise toute sa collection à partir de chez elle par impression 3D. En travaillant ainsi, elle conçoit à la fois le design des vêtements et la texture des tissus.
«  Forget shopping, soon you’ll download your own clothes  » dit-elle. En vous rendant sur son site, vous cliquez sur l’onglet (…)

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Neri Oxman - Luna’s wanderer Stratasys © Neri Oxman

Neri Oxman - Luna’s wanderer Stratasys
© Neri Oxman

×


©

×