Analyse à décoder

Cas de collectionneur : Lorenz Bäumer

Analyse à décoderMarché de l'art | « La curiosité me vient de mes parents, je n’avais pas d’amis, pas d’histoire ». Enfant Lorenz Bäumer navigue de pays en continents sans jamais se fixer au gré des nominations de son père diplomate.

Lorenz Baümer © Photo Philippe Soubirot
1 / 10
Lorenz Baümer
© Photo Philippe Soubirot

Déclic

De sa mère, il intègre le plaisir et l’art de recevoir certes... mais surtout la faculté et la capacité de fabriquer toutes choses par lui-même. La mer est son autre matrice, le surf, la vague qu’il débusque depuis l’âge de 15 ans au quatre coins du monde et dont il tire une énergie vitale, un mouvement perpétuel qui se métamorphose en attitude de vie.

L’art contemporain

Chasser l’inconnu. L’invention est une obsession pour cet ancien centralien devenu joaillier qui suscite le dialogue et la proximité avec les autres créateurs vivants. L’innovation dans la technique le passionne ; être le premier à travailler l’or poreux, concevoir des bijoux parfum, créer des architectures hybrides...« L’art est un questionnement sur ce qui est beau, ce qui est laid, il oblige à réfléchir ».

La première œuvre

Une photographie de Vic Muniz, La foule en chocolat ; le fruit d’une rencontre fondatrice il y a plus de 20 ans avec ce jeune artiste dont il découvre les œuvres lors d’une exposition au Moma. Depuis lors, dans l’espace d’une amitié fidèle et d’une fascination pour son travail, les murs de son appartement parisien accueillent régulièrement d’autres photographies marquantes des différentes séries de l’artiste.

Collectionner

Lorenz Bäumer ne s’envisage pas comme un collectionneur traditionnel. Ses choix s’installent dans l’intimité de la vie en famille, sont générateurs de courts circuits d’idées ; un désordre vivant qui ne s’embarrasse pas d’œuvres encore emballées entreposées dans les couloirs. « Ici, on n’est pas dans le storage, on apprend aux enfants à regarder les œuvres d’art ». Il se questionne résolument sur la façon dont les œuvres naissent, se pensent ou sont conçues. « Il faut qu’elles soient séduisantes ». L’importance du matériau s’incarne notamment dans son amour pour le dessin, toutes époques confondues, qui seul peut traduire l’émergence d’une pensée. D’une collaboration avec l’artiste français Fabien Merelle naît le projet de gravure de dessins sur diamant ; inversement la designer Johanna Grawunder réalise spécialement pour lui une suspension lumineuse qui interprète une de ses bagues emblématiques. Chez lui, œuvres, créations uniques, design, curiosités, artistes connus ou inconnus se croisent et se côtoient sans hiérarchie, traversent le temps et l’espace ; une table de cuisine en polyuréthane expansé commandée à l’artiste chimiste Louis Duro en écho au fauteuil-spirale rouge du salon, des figures de théâtre d’ombre indien, les étranges mécanismes lumineux de Peter Keene, les vases méditatifs en verre du japonais Yoshi Iohari ou les rares chimigrammes de Pierre Cordier... Une œuvre d’Adel Abdessemed intitulée Sysiphe ponctue l’ensemble comme « une métaphore du chef d’entreprise » auquel répond une œuvre en néon de Jean-Michel Albérola intitulée Rien.

L’argent

Le créateur fait sien un proverbe de bon sens, « L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître » ; un espace de fluidité qui ne doit pas empêcher d’avancer si on en devient esclave. Donc son énergie se met naturellement au service des enfants de Sumba à Bali en créant un petit bracelet en tressage traditionnel. « Un bracelet acheté, l’école pendant un an » dit-il en mesurant profondément toute l’étendue du monde.

Nina Rodrigues-Ely / Virginie Bertrand
Publié le 03/04/2015
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Lire aussi

 

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Lorenz Baümer © Photo Philippe Soubirot Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR Sans titre © DR

Lorenz Baümer
© Photo Philippe Soubirot

« 1 / 10 » ×


©

×