Analyse à décoder

Buenos Aires, audit culturel d'une ville organique

Analyse à décoderMarché de l'art | Véritable cité macrocéphale, Buenos Aires n’a aucun équivalent européen, tant par sa taille démesurée que par la centralisation accrue des affaires politiques, économiques et culturelles; elle concentre près de la moitié du PIB national, engendre les deux tiers du PIB industriel et des activités de finance tandis que le « Grand Buenos Aires » réunit plus du tiers de la population totale de l’Argentine. La scène artistique est à l’image de la ville, riche, complexe, éclatée. Cartographie de cet organisme en mouvement.

MALBA © from Design-Insider
1 / 6
MALBA
© from Design-Insider

Une économie paradoxale

Le contexte économique est de fait marqué d’externalités négatives; en cessation de paiement depuis la crise économique de 2001, l’Argentine n’a plus accès aux marchés financiers et ne peut compter que sur une balance commerciale excédentaire pour se procurer des dollars; cette balance ne cessant de se dégrader depuis 2012, un contrôle strict des changes a été instauré pour endiguer la fuite des capitaux.

L’implication étatique au stade embryonnaire

Le manque de ressources mis à disposition par l’état entrave le positionnement et la croissance de l’art contemporain argentin qui reste un marché local malgré la promulgation récente d’une loi favorisant le mécénat. Par […]

Il vous reste 75 % de l’article à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Si vous êtes déjà abonné(e) à notre newsletter,
merci de saisir votre adresse e-mail

Lire aussi

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

MALBA © from Design-Insider MALBA © From Deisgn-Insider MACBA © Courtesy Gobierno de la ciudad de Buenos Aires MNBA © Beatrice Murch Faena Art Center © Design-Insider Centre Culturel Borges © Photo Mateus Silva Figueiredo

MALBA
© from Design-Insider

« 1 / 6 » ×


©

×