Analyse à décoder

Art et Design

Analyse à décoderArt contemporain | Certaines créations design accèdent, ou se rapprochent du statut d’œuvre d’art par leur dimension créative, plastique et sculpturale. Ces objets transcendent leur fonction utilitaire, véhiculent de l’émotion, du plaisir, un imaginaire, de la beauté. Ils sont porteurs dune idée forte. La frontière entre Art (walk around it) et Design (use it) s’estompe, pour notre plus grand plaisir de vivre le quotidien.

 © DR

Le 14 Octobre 2007 chez Christies à Londres, un prototype Lockheed Lounge LC-1 (1985) de Marc Newson adjugé 1 067 361, un sommet qui marque une étape dans la valorisation du design et plus précisément son émergence dans le monde de l’art. Marc Newson devenant à ce titre un des artistes de la galerie new-yorkaise Larry Gagosian, référence dans l’art contemporain.

Certains objets design accèdent ou se rapprochent du statut d’œuvre d’art (statut d’équivalence ou de proximité) par leur dimension créative, plastique, sculpturale. Ces objets transcendant leur fonction utilitaire, véhiculent, de l’émotion, du plaisir, un imaginaire, de la beauté, porteurs dune idée forte. Pour ces créations, la frontière entre art (walk around it) et design (use it) s’estompe.

Dans cette perspective, le design (s’insère à la fois) dans la recherche des avants- gardes, des surréalistes et du Bauhaus. Art total pour lequel l’objet quotidien doit être conçu comme une œuvre d’art, dans la quête d’un art de vivre, ayant pour ambition de sublimer, de jouir du quotidien. La vie ici et maintenant : « le design doit servir la vie », Miss Van Der Rohe.

Rejoignant l’idée platonicienne de lier le beau, le bien, le juste, le design s’envisage comme utopie réalisée, de la vie comme art.

La création design à l’égal de l’architecture et des chefs d’œuvres des Arts Premiers (souvent utilitaires tels la serrure Dogon), rentre au musée, s’expose au MOMA (depuis 1932), à Beaubourg, dans les grandes foires et dans les galeries (prototypes, séries limitées, pièces historiques).

Depuis toujours les artistes s’intéressent et créent des objets : Kandinsky (enseignant au Bauhaus) , Picasso (céramiste), (Canapé Boca, Lèvres Mae West), Donald Judd, Sol Lewitt, Scott Burton, Maurice Calka (Bureau Boomerang) , A. Giacommeti, Isamu Noguchi, Bertrand Lavier (détournements)...

Les designers se rapprochent de l’art, que se soit les pères fondateurs, Le Corbusier, (Pierre Jeanneret), Charlotte Perriand, Alvar Aalto, A. Jacobsen (Fauteuil œuf, chaise fourmi), G. Rietveld (Siège rouge-bleu, De Still) ), P. Fornassetti, E. Sotsas (Menphis), H. Bertoia (Diamond Chair), Frank O. Gehry, J. Colombo ou la jeune garde, P. Starck, Marc Newson, Ron Arad, R. & E. Bouroullec, H. & F. Campana, Tom Dixon, J.M. Massaud (sofa Outline), C. Ghion (Chaise longue Shadow)...

Evoquant la DS 19, dessinée par Flaminio Bertoni, Roland Barthes écrivait : « L’automobile est aujourd’hui l’équivalent assez exact des grandes cathédrales gothiques, une grande création d’époque, conçue passionnément par des artistes inconnus ».

Tout concevoir comme une œuvre d’art.

Manuel Fialho / Nina Rodrigues-Ely
Publié le 07/10/2008
Copyright © Observatoire de l'art contemporain - Tous droits réservés
Pour en savoir plus ou pour utiliser ce contenu, merci de nous contacter »

Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur LinkedInSuivez-nous sur InstagramContactRechercher

English version

Sans titre © DR


© DR

×


©

×